Famille Dubois 

Oscar Dubois originaire de Mézières, employé au Clos des Moines de la ville de Lausanne en qualité de vigneron, acheta le Domaine de la Tour de Marsens dans le Dézaley. Suite au décès subit d'Oscar en 1936 son épouse dirigea le domaine jusqu'à ce que ses fils le reprennent.

 

L'aîné, Marcel né en 1928, fit un stage de caviste chez un négociant à Lucerne, puis au Bellevue Palace à Berne. Gaston né en 1930, commença sa carrière dans l'hôtellerie au Maurer Palace. Pendant les JO de 1948 à l'hôtel Kulm de St-Moritz et à l'hôtel Baur au Lac de Zurich. De retour au pays, Marcel et Gaston Dubois firent l'acquisition, en 1957, d'une maison à Epesses pour faciliter l'encavage et la vente du vin. La Tour de Marsens étant de par sa situation, assez difficile d'accès.

 

En 1973, la famille Dubois achète à Cully le ""Petit Versailles"" qui a toujours été une construction consacrée au vin, puisque la production de la Tour de Marsens y était déjà encavée au début du siècle.

 

Dès 1966, les fils des frères Dubois, Christian (né en 1950, fils de Marcel) et Jean-Daniel (né en 1952, fils de Gaston) commencent un apprentissage de vignerons, puis suivent l'école d'oenologie à la station fédérale de Montagibert. L'évolution de l'entreprise et des hommes contribua à une séparation des domaines familiaux.

 

Marcel et Christian s'installèrent à Cully, au ""Petit Versailles"" tandis que Gaston et Jean-Daniel restèrent à Epesses au ""Vieux-Pressoir"".

Cette répartition permit à Gaston et Jean-Daniel de créer leurs produits phares ""La Demoiselle"" et la ""Marque à Feu"" pour les vins blancs, et la ""Crête de Coq"" et ""St-Saphorin Pinot noir"" pour les vins rouges.

 

En 1978, Jean-Daniel acquit le domaine ""Les Coteaux du Partage"" situé dans le Chablais Valaisan à Vouvry.

 

En 1980, Jean-Daniel accède au diplôme fédéral de Maître vigneron.

Aujourd'hui Gaston, le grand père, est fier des domaines totalisant environ dix hectares de vignes que son fils gère avec brio, d'autant plus qu'un ou plusieurs de ces 6 petits enfants s'annoncent comme leurs dignes successeurs."